Le site web Alexandre Dumas père The Alexandre Dumas père Web Site
The Alexandre Dumas père Web Site
Dumas|Oeuvres|Gens|Galerie|Liens Dumas|Works|People|Gallery|Links

Post-Scriptum de La Barrière de Clichy

par Alexandre Dumas père

    Quelques critiques qui ont rendu comte de la Barrière de Clichy sans l'avoir vue, ou qui l'ont vue sans l'écouter, prétendent qu la pièce est faite « au point de vue de l'Élysée. »
    Je nie avoir jamais fait une pièce politique à un autre point de vue que les idées républicaines.
    Richard Darlington, les Girondins, Catilina, voilà pour le passé.
    La Barrière de Clichy, voilà pour le présent.
    Si Bonaparte eût eu dans le coeur les pensées que je lui mets dans la bouche, Dieu en eût fait, par ses victoires, l'instrument actif de notre liberté, au lieu d'en faire, par sa chute, l'instrument passif de notre émancipation.
    Maintenant, peut-être demandera-t-on pourquoi j'ai mis dans la bouche de Napoléon des pensées de liberté qu'il n'avait pas dans le coeur.
    A cela je répondrai que le théâtre n'est pas un cours d'histoire, mais une tribune par laquelle le poëte répand et propage ses propre idées; - que mes idées, à moi, idées que je crois bonnes selon l'égalité démocratique comme je l'entends, acquièrent une nouvelle puissance dans la bouche de l'homme dont le peuple a fair un demi-dieu; - et qu'à tout prendre, puisqu'on a mis Napoléon sur un piédestal, mieux vaut que le peuple croie qu'il y a été mis comme l'agent de la liberté en Europe, plutôt que comme la représentation du despotisme en France.
    Je me promets d'écrire quelque jour une histoire de Napoléon, et j'espère être un des premiers à mesurer d'un oeil philosophique ce géant à qui Dieu avait fait une tête de bronze et un pied d'argile.
    Alex. Dumas

Translation by Frank J. Morlock

    Some critics have judged The Barricade at Clichy without having seen it, or having seen it without hearing it; pretending that the play is written "from the point of view of the Élysée Palace".
    I deny having ever created a political play from any other point of view than republicanism.
    Richard Darlington, The Girondins, Catilina those are for the past.
    The Barricade at Clichy, that's for the present.
    If Bonaparte had had in his heart the thoughts I put in his mouth, God would have made him through his victories, the active agent of our liberty, instead of making him, through his fall, the passive instrument of our emancipation. Now perhaps it will be asked, why did I put in the mouth of Napoleon thoughts of liberty that he never had in his heart?
    To this I will reply that the theatre is not a course in history but a tribune through which the poet expands and propagates his own ideas. That my ideas, ideas that I think good according to democratic equality as I understand it, acquire a new power in the mouth of a man whom the people have made into a demi-god and that, on the whole, since they have put Napoleon on a pedestal, it's better that the people believe he is the agent of European liberty rather than the representative of despotism in France.
    Someday I promise myself to write a history of Napoleon and I hope it will be one of the first to measure this giant with a philosophic glance to whom God gave feet of clay and a head of bronze.
    Alex. Dumas

Contactez-nous/Contact Us
[Traduire en français] [Translate into English]